Le 6° Continent

Théâtre des Bouffes du nord, Paris. Du 13 octobre au 10 novembre 2012.

Lilo Baur.
Lilo Baur.
30 SEPT. 2012

Mise en scène Lilo Baur
Texte Daniel Pennac
Production C.I.C.T. / Théâtre des Bouffes du Nord et Les Théâtres de la Ville de Luxembourg
Coproduction Compagnie Rima, Fondazione del Teatro Stabile di Torino
En collaboration avec Il Funaro, Pistoia et avec l'aide de Roberto Roberto
Avec le soutien du Cercle des Partenaires des Bouffes du Nord
Mise en scène Lilo Baur
Texte Daniel Pennac
Décors Oria Puppo
Lumières Philippe Vialatte
Costumes Agnès Falque
Musique Mich Ochowiak
Collaboration artistique Clara Bauer

 

Avec
Ludovic Chazaud, Claudia De Serpa Soares, Mich Ochowiak, Hélène Patarot, Kostas Philippoglou, William Purefoy et Ximo Solano

Création à Paris, au Théâtre des Bouffes du Nord
En tournée à partir du 15 janvier 2013 et sur la saison 2013 2014
Durée : 1h30 environ

A  propos de le 6° continent:
Un homme marche. Un homme calme, déterminé, impeccable, il avance sans hâte, porteur de tous les attributs de la puissance raisonnable. Il marche à rebours d'un courant comme s'il remontait une rivière, mais sans effort. Ce courant, ce sont d'autres comédiens qui l'incarnent. Un courant sans violence mais constant qui ne s'arrêtera jamais. Sans la moindre agressivité, ce courant humain dépouille notre homme peu à peu : il lui hôte son téléphone et l'homme ne s'en émeut pas, il lui prend son chapeau, et l'homme ne s'en aperçoit pas, il lui enlève sa veste, puis son pantalon, ses chaussures, ses chaussettes, et tout cela est jeté au fur et à mesure au centre du 6° continent, sans que l'homme semble s'en émouvoir. Puis, l'homme lui-même, enfin, se retrouve seul et nu assis au milieu de ses propres déchets.

Qui est cet homme, assis tout seul au milieu du 6° continent ? Et qu'est-ce donc que ce 6° continent ?
C'est un territoire immense, constitué par tous les déchets que l'humanité rejette à la mer et que des courants marins agrègent au coeur du Pacifique où ils constituent une poubelle flottante de la taille d'un continent. 

En racontant la vie de cet homme de sa naissance à son exil, Lilo Baur et Daniel Pennac se proposent de retracer l'histoire du 6° continent. La grande Histoire de nos Déchets, donc, évoquée par des visions tantôt oniriques, tantôt ironiques, tantôt burlesques, tantôt mélancoliques.
Le matériau privilégié de ce spectacle sera le corps, la voix, la gestuelle, l'invention permanente des comédiens, danseurs, chanteurs, venus des quatre coins du monde pour constituer la troupe magique de Lilo Baur.

Quant au texte de Daniel Pennac, son humour soutiendra le spectacle sans jamais tomber dans la didactique ou le prêche moralisateur. Il s'agit moins d'une pieuse démonstration écologique que du grand opéra bouffe de nos gadoues, vécu à travers l’histoire d’une famille obsédée par la propreté.

Note d'atention.
La première idée que j’ai eue, esquissant ce projet, était l’idée d’un corps nettoyé. Je me suis ensuite posée la question suivante : une fois ce corps bien lavé et bien nettoyé, où allait la crasse?

Le thème du propre et du sale me fascine depuis longtemps. Quelle est la perception humaine du propre et du sale ? Quand est-ce qu’un objet commence à être considéré comme sale ? Au moment où il devient inutile ? Où il rejoint les déchets ? Et quand est-ce qu’une personne ou une idée cesse d’être propre?

Depuis des décennies, nous ne cessons d’accumuler et de jeter tout ce qui ne nous sert plus. Tous ces déchets constituent des poubelles dont les matériaux non bio dégradables envahissent nos fleuves, nos terres et même nos océans créant le 6° Continent. Au milieu du pacifique, ce vortex, formé de morceaux de plastique imputrescibles représente aujourd’hui deux fois la taille de la France. Cette espèce de grande soupe de particules étouffe tortues, poisson et oiseaux qui en meurent, rassasiés, le ventre vide.

En janvier 2008, j’ai crée Fishlove, adaptée de plusieurs nouvelles de Tchekhov. Daniel Pennac, après avoir vu cette création, m'a fait la lecture de son livre Ancien malade des hôpitaux de Paris. La poésie, l’ironie et l'humour de ces histoires m’ont beaucoup touchée et je lui ai proposé de travailler ensemble. Il y a deux ans, nous avons commencé par faire un stage de recherche avec toute l’équipe artistique. Daniel participait aux échauffements physiques de la compagnie, ainsi qu’aux improvisations avec les comédiens, il se glissait dans la peau d'un acteur. Après ce stage, Daniel Pennac a proposé des idées, des pensées et des interrogations qui ont donné naissance à un début d’histoire se cristallisant autour du propre et du sale.

Travailler avec lui, c’est un va et vient permanent, un jeu de question réponse qui pourrait s’apparenter au ping-pong. Il te renvoie constamment la balle pour que ton argument se renforce ou que tu cherches d'autres chemins pour attaquer le thème. Toute mon équipe artistique est composée de personnes avec lesquelles j’ai déjà travaillé par le passé et avec lesquelles la Compagnie Rima a organisé des cessions de recherche. Je tiens à préciser que ce passé commun renforce la complicité, l’entente et développe une créativité spontanée au sein de l’équipe. C’est une équipe d’artistes qui s’est lancée dans le vide pour se confronter à une recherche sur le thème de la propreté et la saleté.

Il est important pour moi, de mentionner chaque membre de l’équipe et de décrire en quoi consiste notre connivence.

Hélène Patarot, comédienne: nous avons joué ensemble dans la Compagnie Complicité à Londres et elle a travaillé à maintes reprises avec Peter Brook. Hélène Patarot a aussi adapté les nouvelles de Tchekhov pour ma création 2008 Fishlove.

Claudia De Serpa Soares, danseuse au sein de la Compagnie Sasha Walz: elle a participé comme comédienne à la création «Fishlove» et comme assistante et chorégraphe dans l’opéra « Didon et Enée » que j’ai mis en scène à l’opéra de Dijon.

Kostas Philippoglu, comédien et metteur en scène : nous avons collaboré ensemble au sein de la Compagnie Complicité et dans plusieurs spectacles en Grèce. Il a également participé comme comédien à la création de «Fishlove» et «Le Conte d’hiver » crée à Vidy-Lausanne en 2010.

Mich Ochowiak, comédien et musicien: il faisait partie du groupe de Rock alternatif français Les Négresses vertes. Il a joué dans Fishlove et Le Conte d’hiver. Il a par ailleurs composé la musique de Le Mariage de Gogol, que j’ai mis en scène à la comédie Française en 2011.

Ximo Solano, comédien et metteur en scène d’opéra: notamment avec le chef d’orchestre Gustavo Dudamel. Nous avons travaillé ensemble à Valence (Espagne) et il était comédien dans Le Conte d’hiver.

Ludovic Chazaud, comédien et metteur en scène : j’ai travaillé avec lui à la Manufacture de Lausanne et depuis, on a eu plusieurs occasions de collaborer ensemble. Il était comédien dans Le Conte d’hiver.

William Purefoy, chanteur d’opéra: j’ai travaillé avec lui dans Didon et Enée à l’opéra de Dijon.

Clara Bauer, collaboratrice artistique : je collabore avec elle depuis 7 ans. On s’est rencontré au théâtre des Bouffes du Nord, où elle a travaillé en tant que chargée de production pour Peter Brook. Elle était mon assistante sur Fishlove, Le Conte d’hiver et Le Mariage de Gogol.

Agnès Falque, costumière: j’ai travaillé avec elle sur des pièces de théâtre et des opéras en Espagne et en France.

Philippe Vialatte, créateur lumière: nous avons travaillé ensemble sur 3 spectacles au théâtre des Bouffes du Nord. Il est en train de préparer les lumières pour l’opéra Resurrezione de Haendel, crée à l’opéra Bastille en 2012. 

Tous ces artistes, constituent une troupe en qui j’ai complètement confiance avec qui on le travail est une constante recherche. Comme sur un site archéologique, pour trouver il faut tailler et creuser.

Lilo Baur
Resume de l'histoire:
C’est l’histoire d’un homme qui est dépouillé de toutes ses possessions et se retrouve au milieu d'une grande décharge : Le 6° Continent. En fouillant dans les déchets qui l'entourent, il trouve un mouchoir qui lui évoque des images du passé. A travers des flashbacks, on retrace la vie de cet homme, son enfance ainsi que le développement de sa vie. Cette histoire, est inspirée de « Timon d'Athènes », on raconte la vie d'un homme qui vit
d'opposition :
Richesse - pauvreté
douceur - rage
propreté - saleté
amour - haine
manufacture - décomposition
confiance - défiance
compagnie - solitude
profusion - dénouement
L’idée globale peut être résumée par cette phrase : " les cadeaux des débuts sont les déchets de la fin".

Contact : Marko Rankov, Production / Tournées

+33 (0)1 46 07 32 58 -  : +33 (0)6 22 64 35 16
marko.rankov@bouffesdunord.com

Images connexes:

  1. Ludovic Chazaud et Patarot Kostas Philippoglou (ph Alessandro Schinco)
  2. Daniel Pennac, Lilo Baur, et 6° Continent (ph Alessandro Schinco)
  3. Ludovic Chazaud et Patarot Kostas Philippoglou (ph Alessandro Schinco)
  4. Lilo Baur et 6°continent
  5. Lilo Baur, Daniel Pennac, Clara Bauer (ph Alessandro Schinco)
  6. Daniel Pennac  (ph Alessandro Schinco)