Journal d'un corps de et par Daniel Pennac

Théâtre des Bouffes di nord. Saison 2012 2013.

Daniel Pennac. (ph Alessandro Schinco)
Daniel Pennac. (ph Alessandro Schinco)
30 SEPT. 2012

Mise en espace Clara Bauer. Production : C.I.C.T / Théâtre des Bouffes du Nord et Les Théâtres de la Ville de Luxembourg Décors, costume et lumières Oria Puppo. Lecture théâtrale de et par Daniel Pennac adaptée de son roman Journal d’un corps. paru chez Gallimard : de 12 à 87 ans, un homme tient le journal des surprises que lui fait son corps. Peu à peu, ce jardin archi secret se révèle être notre territoire le plus commun.

A propos de Journal d'un corps:
De douze à quatre-vingt sept ans, un homme tient le journal de son corps. Ou plus exactement le journal des surprises que son corps fait, sa vie
durant, à son esprit. C'est, à première vue plus intime des journaux intimes. Mais dès qu'on s'y enfonce on s'aperçoit que ce jardin archi secret est
notre territoire le plus commun. D'où la pertinence d'une lecture à voix haute, passage du singulier au pluriel, du corps unique du lecteur au corps
commun du public.

Biographies de Daniel Pennac:
Daniel Pennac est né le 1er décembre 1944 à Casablanca au Maroc. Lors de sa jeunesse, sa scolarité fut particulièrement désastreuse. Dans Chagrin d'école, il prétend avoir mis un an à assimiler la logique et la complexité du caractère "A" ; son père, polytechnicien, général, ne s'en serait toutefois pas inquiété, affirmant que son fils maîtriserait parfaitement l'alphabet au bout de 26 ans. Après une maîtrise en lettres à Nice, il entre dans l'enseignement. Il commence à écrire pour les enfants et finit par proposer Au Bonheur des Ogres à la Série noire. C'est ainsi que Benjamin Malaussène et ses amis de Belleville font leur entrée dans la littérature. 

Daniel Pennac garde de son enfance une nostalgie du foyer et une tendresse pour la famille d'élection. Si ses écrits sont drôles et plein d'une imagination débridée, Pennac peut aussi écrire Comme un roman, un essai de pédagogie active, lucide et enthousiaste. Que l'on songe à cette phrase qui pourrait guider tout enseignant : « On ne force pas une curiosité, on l'éveille ». L'album de bande dessinée La Débauche, qu'il a signé avec Jacques Tardi, révèle sa conscience sociale et civique, révoltée par le licenciement sauvage, par la situation d'un chômeur victime d'un chef d'entreprise corrompu. Depuis ses débuts, Pennac étudie et critique les institutions qui nient l'individu. On pourrait dire de lui comme de son personnage principal : « Vous avez un vice rare, Malaussène, vous compatissez. » (La Petite Marchande de prose). Il écrit quand sa « tribu » personnelle lui en laisse le temps car dit-il : « c'est, quoi qu'il arrive, l'attachement à l'autre qui est prioritaire par rapport, par exemple, à la
corruption du social !»

Daniel Pennac défend le plaisir de la lecture à voix haute. Grand amateur de livres audio, il a lui-même enregistré plusieurs de ses livres pour Gallimard et pour l'association Lire dans le noir. Et sur scène, il s’est produit au théâtre du Rond Point en 2004 en interprétant, son texte Merci, et depuis 2009 dans une lecture jouée du texte d’Herman Melville, Bartleby. Son oeuvre est traduite dans le monde entier : romans, essais, livres pour enfants et bandes dessinées. Parmi ses ouvrages, on peut citer : Au bonheur des ogres (1985), La Fée Carabine (1987), La Petite Marchande de prose (1989), Des chrétiens et des maures (1996), Aux fruits de la passion (1999).

En 2007, Daniel Pennac a reçu le prix Renaudot pour son essai Chagrin d’école . En février 2012, il publie Journal d’un Corps aux éditions Gallimard. 

Contact : Marko Rankov, Production / Tournées : +33 (0)1 46 07 32 58 , +33 (0)6 22 64 35 16
marko.rankov@bouffesdunord.com

Images connexes:

  1. Daniel Pennac et  Lilo Baur  (ph Alessandro Schinco)
  2. Daniel Pennac. Journal d'un corps.
  3. Lilo Baur, Daniel Pennac, Clara Bauer. (ph Alessandro Schinco)