Conception de Zafinimena et Zafinifotsy

Le résultat d’un test psychologique

Culture Sakalava
Culture Sakalava
2 NOV. 2016
par

La version Sakalava fait reposer cette distinction nominale sur la perspicacité d’Andriandahifotsy qui voulait déjà entrevoir l’avenir lointain de son royaume à travers le caractère de ses fils.

L’appellation Zafinimena ou Zafinifotsy est le résultat d’un test psychologique dont l’objectif serait d’appréhender si le royaume Sakalava serait grand et durable. Ainsi Andriandahifotsy fit venir ses deux ainés et leur présenta une assiette dans laquelle étaient déposes un bijou en or et un bijou en argent en leur précisant que le blanc symbolise un petit territoire mais un royaume qui dure longtemps et le rouge un grand territoire mais un royaume éphémère. Il n’avait pas terminé son explication qu’un de ses fils s’emparera précipitamment du bijou rouge : tu es très belliqueux dit-il, le rouge est la couleur du sang et de la guerre. Ton royaume sera grand mais il s’éteindra rapidement. A celui qui prit le blanc il dit : tu es un peu craintif. Le blanc est la couleur de la paix. Ton royaume sera très petit, mais il durera très longtemps. Ainsi les Zafinimena ou la lignée de l’or auront un très grand royaume mais qui sera très éphémère et la lignée d’argent, les Zafinifotsy aura un royaume petit mais durable.

L’avenir de mon royaume est en toi dit Andriandahifotsy au Prince d’argent aïeul des Zafinifotsy. Prédiction ou pas en tout cas dès le début du 17eme siècle les princes d’argent n’eurent plus de place dans le territoire du Menabe et durent remonter la côte occidentale vers le Nord. La région du Boeny fut leur première escale mais repousses encore par leurs collatéraux d’or, ils durent émigrer de plus en plus vers le Nord. Et Kozobe, fut le premier Zafinifotsy à atterrir sur l’extrémité nord-ouest de l’Ile avec son contemporain Tingimaro. Il élut résidence dans le Sambirano et Antafondro Nosy-be. Mais toujours perturbés par les Zafinimena les Zafinifotsy durent leur céder à nouveau leur territoire. C’est ainsi qu’Andriantsirotsy, petit-fils de Kozobe, dû s’enfuir du Sambirano vers l’Ankarana, où les grottes pouvaient lui offrir un point de repli naturel. Mais les Zafinimena sous l’égide Andriatahora militairement plus équipés et mieux organisés mirent a l’épreuve la résistance d’Andriantsirotso qui dit se résigner à prendre le chemin de l’exil vers Maroantsetra.

Le roi Raholo de Maroantsetra est également un descendant de la dynastie Zafinifotsy. Aussi reçut-il cordialement Andriantsirotso et s’attacha a lui fournir tous les renforts dont il pouvait avoir besoin pour la défense et la gloire de leur dynastie commune. L’intervention du Roi Raholo dans ce mythe peut être comprise comme une information sur le principe de base de tout pouvoir à caractère royal. La force militaire est indubitablement nécessaire, mais l’essentiel de l’autorité royale repose aussi sur le sacré. Et c’est dans ce sens que Raholo suggérait vivement a Andriantsirotso d’amener la magicienne dont la mission serait d’investir la lignée Zafinifotsy qui règnera dans la région de l’Ankarana, d’où l’appellation de la région d’Ambilobe aujourd’hui « Ankarabe ».