Les Femmes s'en Mêlent

1 — 25 févr. 2017 à la Galerie Les Filles du Calvaire à Paris, France

23 FÉVRIER 2017
Karen Knorr & Olivier Richon, Série Punks, 1977. Courtesy of Les filles du calvaire
Karen Knorr & Olivier Richon, Série Punks, 1977. Courtesy of Les filles du calvaire

En février 2017, le festival Les Femmes s’en Mêlent (LFSM) et la galerie Les filles du calvaire (LFDC) ont décidé de fêter ensemble leurs 20 ans. Ces deux institutions parisiennes défendent et développent chacune à leur manière, une idée singulière et finalement assez similaire de l’expression artistique au féminin. C’est donc tout naturellement que la galerie accueille une exposition sur l’histoire du festival et plus largement sur l’iconographie féminine dans l’univers musical.

Les artistes musiciennes, de plus en plus actives sur la scène médiatique, ont longtemps été sous-représentées malgré leur créativité singulire. Nous avons tous en tête les icônes rock des années 70 et 80 telles que Patti Smith, Blondie, Kate Bush etc... et leurs versants plus underground qu’étaient les Slits, Siouxsie, X-Ray Spex, Nina Hagen. Elles cristallisent encore un imaginaire féminin pop et radical et ont trouvé des héritières dans une multitude de figures féminines contemporaines, la plupart présentées par le festival LFSM.

Entre fantasmes et réalités, l’exposition sera l’occasion de parcourir une imagerie pop et féminine à travers le regard des Femmes s’en Mêlent où icônes rock et anonymes se côtoient pour dessiner ensemble une histoire visuelle subjective et vivante des artistes féminines.

C’est par des archives sonores et visuelles accompagnées d’œuvres contemporaines que nous re-visiterons vingt ans du festival : photographies de concert et portraits (Evelyne Coutas, Sarah Bastin, Florie Berger, Renaud Monfourny, Cecil Mathieu, Vincent Ferrané, Chill Okubo, Vinciane...), peintures et dessins (Radenko Milak, Ditte Ejlerskov, LUZ), oeuvres empreintes d’attitudes « rock » (SMITH, Karen Knorr & Olivier Richon, Charlotte Beaudry), extraits de textes (Virginie Despentes, Maylis de Kerangal), affiches (Hélène Builly, Mylène Lestradic, Christophe Portier…), magazines et vinyls vont capter, le temps de l’exposition, une vision de l’univers musical au féminin.

L’exposition sera accompagnée d'une soirée de projection le 23 février. Le Festival musical Les Femmes s’en mêlent se tiendra dans de nombreuses salles à Paris du 27 au 31 mars et en Province du 23 mars au 01 avril.