La conception de l'Arbre sacré a Nosy-Be

À Madagascar, une source d’énergie pour les jeunes mariés

2 AVRIL 2016,
 L'Arbre sacré a Nosy-Be
L'Arbre sacré a Nosy-Be

L’Arbre sacré de Mahatsinjo se trouve à 2,5 km de Hell-Ville Nosy-Be sur la route de l’école française Lamartine, en passant par la cité Seimad, et juste sur la descente vers le site Arbre sacré, il y a une vue panoramique et très fabuleux, donc c’est un lieu superbe pour la prise des belles photos.

Le site Arbre sacré Mahatsinjo est un lieu de culte et de prière où l’on vient pour solliciter des bénédictions de Dieu par l’intermédiaire des esprits de nos ancêtres. La fréquentation des jeunes couples fraichement mariés, surtout en voyage de noce est vivement souhaitée parce que ce lieu donne la bénédiction sur la pérennisation et la durabilité du mariage, parce que cet arbre est une source d’énergie pour les jeunes mariés, voilà le premier aspect mystique et mystérieux de l’arbre sacré.

Aussi l’Arbre sacré, parti d’un seul tronc et devenu maintenant une véritable forêt de 1 ha d’envergure et de superficie, donc c’est incroyable, mais c’est la grandiose de la nature. Ce n’est pas un arbre avec un seul tronc, mais avec plusieurs racines et troncs (en milliers), en fait ce qui est impensable les petites racines comme des lianes dès qu’elles touchent la terre deviennent après quelques temps des troncs et ensuite les troncs donnent des racines et ainsi de suite, donc c’est un cercle infernal sans fin.

Alors, aujourd’hui en moyenne de 150 à 200 personnes malgaches et étrangères par semaine viennent pour y prier dans ce lieu magique. Par contre ceux qui viennent y prier doivent obligatoirement apporter des offrandes telles que des tissus de couleur blanche et rouge; du miel, du rhum, de zebu, de l’argent et des pièces de monnaies, etc... lorsque les vœux ont des résultats positifs. Mais il ne faut surtout pas donner des offrandes pendant le moment des vœux mais après le résultat lorsque celui-ci est positif.

Dans l’opinion culturelle et philosophique Sakalava, l’arbre est roi, les plantes sont reines, disent les Sakalava. Ceci traduit bien la conception du peuple Sakalava de l’Arbre sacré. Autres proverbes relatifs aux arbres sacrés occupent d’un rôle important dans les mythes et légendes transmis de generation en generation et sont omniprésents dans la vie quotidienne et courant du peuple Sakalava.

Mais qu’est que qu’un arbre sacré ? Il n’est pas toujours aisé de lui donner une définition exacte. Il se différencie des autres arbres par son port, sa particularité qui tient à sa physionomie: taille et forme du tronc, positionnement des branches, importances des rameaux et feuilles.

A Nosy-Be, il existe plusieurs types d’arbres. Mais ce que nous voulons retenir ici, ce sont les caractéristiques le lier a l’homme : leur port, leur durée de vie, et le plus important ce qu’il représente dans la culture Sakalava : leur utilisation et leur symbolisme. Les premières caractéristiques à retenir et probablement les plus significatives touchent sa structure qui reflète certaines données cosmologiques.

C’est pour cette raison que l’arbre sacré devient « arbre de vie ou arbre de mort » qui assure la communication entre le ciel et la terre, c’est-à-dire entre les vivants et Dieu par le biais des esprits. Dans la conception culturelle Sakalava, les esprits des ancêtres ou « Razana » vivent dans l’enceinte de de l’Arbre sacré, donc les esprits sont considérés comme des intermédiaires entre Dieu et l’homme. La récompense des esprits, ce sera des offrandes : tissu rouge et blanc, miel, rhum.

L’arbre sacré est choisi délibérément par le souverains pour marquer leur pouvoir et leur autorité. Expressions du pouvoir et symbole de longévité et stabilité, c’est pourquoi ils ont choisi le ficus Religiosa de Mahatsinjo, parce que ce ficus pouvant atteindre jusqu’à plus de 10.000 ans. C’est pourquoi cet arbre fait maintenant l’objet de vénérations d’offrande et de culte. Donc les Sakalava pratiquent toujours cette tradition culturelle et encore une culture vivante...

La Maison Familiale Rurale de Nosy-Be (MFR N)

La MFR N a été créée en 2009, fruit du partenariat tripartite entre "I bambini di Manina del Madagascar" une ONG ONLUS travaillant à Nosy-Be depuis plusieurs années, Espace Zeny société privée de droit malgache œuvrant dans le domaine du tourisme culturel et environnemental et l’union de la maison familiale rurale de Madagascar (UNMFRM). Cette convention de travail a été signée en 2009 et opérationnelle depuis toujours. La MFR N devient actuellement un centre de formation professionnelle et en même temps ferme, il produit des poulets de chair et des poules pondeuses et des petits ruminants (chèvres et moutons). Et ce centre essaie également de développer la formation en éco tourisme et valorisation des patrimoines.